Du côté des chemins des jardins

Des coins et recoins protégés

Quand on a visité le dédale des rues du village, ses petites maisons à touche-touche et ses ruelles étroites comme des couloirs, très fraîches car abritées du soleil, il y a une façon que je préfère à toute autre de quitter le village pour retrouver la campagne et le soleil : les chemins des jardins.

Toutes les maisons ou presque disposent autour du village de jardins privés, potagers et d’agrément. Pour la plupart, on s’y rend à pied de chez soi, mais pour certaines une passerelle au-dessus du sentier permet de rejoindre son jardin depuis le premier étage ou la terrasse de la maison. Il règne là un calme à ne surtout pas troubler

Certains sont clos de murs et gardent leurs secrets. D’autres, simplement grillagés, laissent admirer leurs plants de tomates et leurs fleurs à couper. On y voit aussi des transats et des chaises de jardin, car bien sûr les jardins sont l’endroit idéal pour prendre à la fois le frais et l’apéritif. Et on aimerait bien s’y faire inviter…

Les chemins ne sont pas si faciles à trouver. Il y a tout de même quelques petits panneaux discrets. Mais on est récompensé de sa patience quand on découvre au tournant le chevet du Temple, avec en toile de fond la silhouette du Château, et au loin le hameau.

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *